January 2nd 2015
this was supposed to be a picture of the boat...

Leg 6: Australia - Indonesia

 

 

Leg 6 Australia – Indonesia

 

Darwin, Australia, December 20th 2014

 

Nastassia and I arrived Monday night or rather Tuesday 16th December early morning in Darwin. At 3am we were on board.

 

It is usually very warm here at this time of the year. However this year, it is exceptionally hot. During the day the temperatures are between 34 and 37°C with a humidity between 80 and 90%. Arriving from Belgium where temperatures are low, our temperature shock is thus great.

 

Everything is conditioned by the extreme weather here. Preparations are all the more difficult and it drains our energy. In fact, in order to rest well and be more efficient, I rented a small apartment with air conditioning.

 

As usual there are many things to do, the main thing was to get the boat out of the water. The yard here is organized as a slipway, it has a cradle on rail tracks to haul the boats out of the water.  And there are again some unpleasant surprises.

 

To begin with, before going to the slipway, the engine has to start. As I too often experienced on this voyage around the world, my brand new engine is not starting. I call a mechanic. Thankfully it turns out, that the battery is dry and is not holding the charge. We put a new battery and all is in order.  Before going out I hoist my brand new genoa in Spectra from North sails. It turns out the sail is too big! We have to cut 22cm off, in order for it to fit. Down it goes and off to the sailmaker. Luckily he agrees to make the repairs quickly and return it the next day.

 

In four days, I am quite amazed at what we were able to achieve despite the scorching heat. The boat is now back in the water with two coats of antifouling and the slight damages on the keel repaired. It looks like a fine race boat again. We receive many compliments on her lines. One noteworthy visitor is Graham Handy whom I had met him on his boat as we were waiting in front of the lock last August. He turned out to be of great help during my stay in Darwin. People in Australia are very welcoming and easy going but Graham is particularly so.

 

Next, Nastassia and I obtained our exit clearance on Friday afternoon from the Australian Customs for this week-end. It turned out that it was not so simple but after a little crying from my daughter, the officer relented.

 

It is now Saturday evening in Darwin, we have done the final food shopping, filled the water and fuel tanks, and are ready to go. We will leave with the tide at 1400 on Sunday December 22nd.

 

Our destination is the marina of Benoa on the island of Bali, Indonesia, 970 miles away or about a six day sail. After intense pleading from my daughter, we will stop on the way at the Western end of Flores and the island of Komodo. However we don’t have much time as her plane leaves on the 29th and Marleen arrives the same day.

 

Conditions are forecasted to be very calm, I do hope we will have some wind and not be obliged to motor all the time.

 

 

Leg 6: Australie - Indonesie

 

Darwin, Australie, le samedi 20 décembre.

 

Nastassia et moi sommes arrivés dans la nuit du lundi au mardi 16 décembre, nous étions à bord à 3h du matin.

 

Il fait d’habitude très chaud ici à cette époque de l’année. Cette année, il fait particulièrement bouillant. En journée les températures oscillent entre 34 et 37° avec 80 à 90% d’humidité. Le Top End comme ils appellent ic, l’état du Northern Territory, connaît une vague de chaleur exceptionnelle cette année et nous sommes en plein dedans ! Arrivant de Belgique avec des températures basses, le choc thermique est grand.

 

Tout est conditionné par le temps extrême ici. Les préparations sont d’autant plus difficile et consomme une grande part de notre énergie. D’ailleurs pour mieux nous reposer et être plus efficace, j’ai loué un petit appartement avec air conditionné.

 

Comme d’habitude, il y a plein de choses à faire, le plus important était de sortir le bateau de l’eau. Le système pour sortir le bateau de l’eau ici est un plan incliné avec un chariot posé sur des rails. Et comme souvent, il y a des petits ou grands soucis.

 

Pour pouvoir aller au carénage, il faut que le moteur marche. Comme j’ai trop souvent eu l’expérience pendant ce tour du monde, mon nouveau moteur ne démarre pas ! J’appelle un mécanicien. Heureusement, il apparaît qu’il n’y a plus d’acide dans la batterie et donc qu’elle ne peut pas garder la charge. J’installe une nouvelle batterie et tout rentre dans l’ordre. Entre temps, je met à poste mon nouveau génois en Spectra de North Sails, il apparaît que la voile est trop grande ! Pas moyen de la tendre. Il faut la raccourcir de 22cm.  On affale la voile, la plie et le voilier vient la récupérer. Heureusement, il est d’accord de faire la réparation rapidement et me remet la voile le lendemain.

 

En quatre jours, je suis assez étonné du nombre de choses que nous avons pu accomplir malgré la chaleur assommante. Le bateau est maintenant à nouveau à l’eau avec deux couches d’antifouling et la quille réparée. Le bateau a l’air d’un fin coursier de nouveau. D’ailleurs tout le monde vient admirer ses belles lignes. Un des visiteurs assidu est Graham Handy, que j’ai rencontré sur son bateau alors qu’on attendait devant l’écluse d’entrée de la marina. Les gens en Australie sont tous très accueillants mais Graham a été particulièrement aidant.

 

Vendredi après midi, nous avons obtenu notre permis de sortie des douanes australiennes pour ce week end. Ca n’a pas été aussi facile et ma fille a dû pleurer un peu pour attendrir le douanier.

 

C’est samedi soir ici à Darwin, les provisions sont faites et rangées. Le tank à eau et les tanks de fuel sont remplis, nous sommes prêt à partir. Nous quitterons avec la marée haute, demain dimanche 21 décembre vers 14h.

 

Notre destination est la marina de Benoa sur l’ile de Bali en Indonésie. Il y a 970 milles à couvrir, soit environ 6 jours de navigation. Après une sympathique plaidoirie de ma fille, on s’arrêtera à l’Ouest de Flores et à l’ile de Komodo, patrie du fameux dragon. La formule qu’elle a employée, “Allez papa, sois accommodant, allons à Komodo” a fini par me séduire ;-)

 

Cependant nous n’aurons pas énormément de temps puisque l’avion de Nastassia part le 29 décembre, le même jour que l’arrivée de Marleen

 

Les conditions que nous annoncent Philippe sont très calmes. J’espère quand même qu’il y aura un peu de vent et que nous ne serons pas obligé à faire du moteur tous le temps.